PROMO DE MI-SAISON jusqu’à -30%

Rechercher ...

Les marques de vêtements américaines et le style new-yorkais

8 min.

Trois choses sont certaines dans le monde de la mode : la Fashion Week de Paris est la semaine de la mode la plus importante, les influenceuses de Copenhague sont les plus stylées et, last but not least, l’Amérique domine les tendances grâce à Tommy Hilfiger, Calvin Klein et Ralph Lauren. Ces créateurs ne sont toutefois pas les seuls à incarner le rêve américain. Découvrez les marques outre-Atlantique qui s’inscrivent dans le véritable style new-yorkais.

Partez à la découverte des marques de vêtements américaines les plus connues dont les collections sont disponibles sur MODIVO. Portez vos looks en vous inspirant du style new-yorkais et invitez dans votre garde-robe les habits hauts en couleur aux motifs originaux et avant-gardistes.

MSS

Qui aurait dit il y a encore quelques années que les T-shirts de souvenir avec l’imprimé « I love New York », seraient portés par les fashionistas comme élément incontournable de leurs outfits streetwear ? Et pourtant, aujourd’hui la casquette « NY » signée New Era est le couvre-chef préféré des influenceuses.

« Depuis un certain temps, je vois de plus en de personnes qui portent des choses qu’on ne peut trouver qu’ici, à New York. » — constate la créatrice de mode Miyako Bellizzi. Les Américains attachent beaucoup d’importance aux magasins locaux, ils soutiennent le business new-yorkais et portent avec fierté les vêtements dont le style est la quintessence de leur ville.

Zizmorecore

Le cottagecore et le normcore s’effacent devant le zizmorecore, une tendance qui a vu le jour à New York. D’où vient ce nom original ? Zizmor est le patronyme d’un médecin dermatologue dont les publicités étaient omniprésentes à New York dans les années 1980 et 1990. Les tendances de la mode naissent dans les circonstances les plus loufoques, ce qui ne les rend que plus authentiques.

Zizmorecore exprime l’amour des New-yorkais pour leur ville. Cette tendance consiste à porter des vêtements et des accessoires provenant d’endroits qui représentent New York. Il ne s’agit pas des lieux investis par les foules de touristes que l’on peut voir dans les films, mais plutôt de Manhattan et des banlieues qu’aucune caméra ne filme et auxquels leurs habitants nostalgiques témoignent leur attachement.

Il faut distinguer le style new-yorkais du style parisien et scandinave. Les Parisiennes misent sur les couleurs sobres et les coupes simples ; on appelle les trendsetteuses scandinaves les « oiseaux colorés de la mode ». Les femmes qui représentent le style new-yorkais, quant à elles, optent pour des combinaisons de couleurs intenses, mélangent le motif pied-de-poule au color blocking et n’ont pas peur des jupes très courtes. Les talons hauts et les plateformes ne les quittent pas d’une semelle et tout leur look crie : EXTRAVAGANCE !

Le style new-yorkais

« Il y a en lui quelque chose de chaotique qui n’est pas bas de gamme. Rien ne semble aller ensemble, et pourtant l’effet en est époustouflant. »

Femme vêtue de blanc portant un blouson coloré

Photo by Gilbert Carrasquillo/GC Images

Quelles sont les marques américaines qui représentent le NYC style ? Le leader incontestable reste le grand Tommy Hilfiger, qui a bâti son empire sur l’activisme exprimé par le biais de la mode. Calvin Klein, Polo Ralph Lauren, Guess et DKNY se placent juste derrière le géant américain dans la mise en avant du style new-yorkais. Chacune de ces marques écrit sa propre histoire qui s’inscrit dans l’épopée de la mode outre-Atlantique.

L’enfance du jeune Hilfiger n’a pas été facile. Sa scolarité est une suite d’échecs à cause de sa dyslexie et il ne profite pas du soutien de ses parents qui le mettent à la porte le jour de ses 18 ans. Thomas a dû se débrouiller tout seul. Plein d’idées, il ouvre une petite boutique de vêtements qui… fait faillite. En 1985, Thomas Hilfiger fonde la marque que l’on connaît et commence à bâtir son empire.

Pour créer ses collections, il s’inspire des icônes de la pop culture et de la tradition américaines. Le créateur éblouit son public par la facilité avec laquelle il crée les tendances et son style casual lui vaut rapidement la fidélité de ses clients. Au début, le créateur misait uniquement sur les collections pour homme, mais sa marque a vite gagné de l’ampleur. Tommy Hilfiger n’est que l’une de ses marques : il existe, à côté, des marques-sœurs telles que Tommy Jeans, Tommy Sport ou Tommy Hilfiger Tailored qui sont les marques américaines les plus recherchées aux quatre coins de la planète.

Ce surnom, Ralph Lifshitz – car tel est le vrai nom du créateur – le doit, comme son collègue et concurrent Tommy Hilfiger, au fait d’avoir acquis une fortune en partant de rien. Lauren s’est toujours vu travailler dans le monde de la mode c’est pourquoi il a commencé par faire ce qui lui réussissait le mieux : la création de vêtements. Ou, plus exactement, de cravates. C’est en effet dans une petite boutique, avec un emprunt de 50 000 dollars et quelques cravates en tissu luisant que s’est écrit une part incontournable de l’histoire de la mode.

En 1967 Ralph Lauren fonde sa marque qui se spécialise non plus uniquement dans les cravates mais également dans les collections pour homme. L’année 1972 – avec l’apparition du premier polo à col avec le logo de l’entreprise – marquera un tournant pour Polo Ralph Lauren. Les polos de la marque demeurent, aujourd’hui encore, le modèle phare de ses collections. À côté du très caractéristique cavalier sur son cheval, Ralph Lauren est également connu pour ses collections ornées d’un ours : les deux logos sont visibles sur les vêtements disponibles sur MODIVO.

DKNY est une maison de mode américaine fondée par Donna Karan à New York. La carrière de la créatrice a débuté avec le projet « Seven Easy Pieces », c’est-à-dire sept éléments de garde-robe que l’on peut combiner à sa guise. Cette collection de vêtements basic se composait d’un body, d’une veste ajustée, d’une jupe, d’un pantalon, d’un pull en cachemire, d’une veste en cuir et d’un habit de soirée. DKNY puise son inspiration dans New York, une ville qui regorge d’énergie comme nulle autre. Avec le temps, la marque américaine est devenue un must dans le domaine de la garde-robe qui comprend tout ce dont vous avez besoin pour vivre à la new-yorkaise – où que vous soyez.

L’histoire de la marque Guess débute en 1981 lorsque les frères Marciano, des Marseillais qui sont tombés amoureux de la Californie, décident de s’y installer et de fonder leur propre entreprise. Ils voulaient dès leurs débuts que leurs vêtements soient associés au train de vie luxueux et insouciant de Los Angeles. Leurs collections devaient allier l’éclat légendaire d’Hollywood à une touche de chic français. Cette combinaison s’avéra être la clé de leur succès. Les débuts de Guess sont marqués avant tout par Marilyn Jean, un jean étroit aux chevilles avec trois fermetures éclair. Nommé ainsi en l’honneur de la plus grande des stars hollywoodiennes, le jean Marilyn incarne l’idéal de beauté qu’elle représentait. Aujourd’hui la sélection de la marque est beaucoup plus riche.

Guess est également connu pour ses « belles coopérations ». Un mannequin français inconnu du grand public, Estelle Lefébure, fut la première Guess Girl. Claudia Schiffer, Eva Herzigova, Laetitia Casta, Naomi Campbell, Paris Hilton ou encore Jennifer Lopez ont suivi. C’est en partie grâce à elles que le style très particulier de la marque américaine fait craquer des millions de filles aux quatre coins de la planète.

Lisez également >>> Guess : ce qu’il faut savoir sur le géant américain de la mode

Calvin Klein a toujours su qu’il consacrerait sa vie à la mode. Sûr de lui, il fonde avec son ami Barry Schwartz en 1968 la marque qui porte son nom. Klein alliait le désir de créer des collections classiques avec l’envie que son entreprise soit associée à quelque chose d’excitant voire de choquant. Il y est parvenu grâce à ses campagnes publicitaires qui ont fait la une des journaux.

En tant que créateur, il ne suivait pas les dernières tendances. Au contraire, il a rapidement commencé à les dicter. Alors que tout le milieu misait sur le polyester, lui s’obstinait à confectionner ses vêtements en tissus naturels. Le style de la marque, basé sur des éléments sportifs combinés avec le style classique de New York, a vite été appelé all-american look et Klein a gagné son premier million dans la décennie qui a suivi la création de son entreprise.

Aujourd’hui Calvin Klein est connu pour ses sous-vêtements, ses T-shirts et ses sweats arborant fièrement les lettres « CK ». La marque américaine a des marques-sœurs qui proposent des vêtements à porter au quotidien : CK Calvin Klein, Calvin Klein Jeans, Calvin Klein Underwear et Calvin Klein Performance.

Michael Kors s’intéresse à la mode dès son enfance. À cinq ans, il surprend son entourage en modifiant la coupe de la robe de mariée de sa mère. Il abandonne ses études après neuf mois afin de s’embaucher dans une boutique new-yorkaise où il crée lui-même ses collections. C’est là qu’il fait la rencontre de Vera Wang grâce à laquelle sa carrière prend de l’envol. Il crée sa propre ligne en 1981 et organise son premier défilé 3 ans plus tard.

Michael Kors va de succès en succès et ses vêtements de sport chics ont forcé l’admiration des fans et le respect de ses pairs. Le créateur connaît les désirs de ses clientes et c’est grâce à elles que les habits de sport de la marque sont devenus reconnaissables au quatre coins de la planète. Les vêtements et accessoires ornés du monogramme « MK » connaissent une popularité qui ne se dément pas.

Le créateur n’aurait pas remporté un tel succès sans ses accessoires originaux. Les montres, les lunettes et les sacs à main Michael Kors sont des produits qui resteront avec vous pour des années.

Levi’s est associé principalement au denim et aux célèbres jeans 501®. Peu de gens savent que la marque fondée par Levis Strauss en 1853 vendait de la maroquinerie. Elle propose au public ses jeans iconiques 20 ans plus tard.

La coopération de la marque avec Jacob Davis s’avère être un tournant pour Levi’s. Davis propose d’ajouter des fils en cuivre afin de renforcer le jean. C’est ainsi qu’en 1873 fit son apparition sur le marché la première combinaison en denim. Les jeans étaient portés par les mineurs, les cowboys pour séduire ensuite les rockstars et même les présidents ! Cette grande épopée est loin d’être terminée : aujourd’hui, les jeans occupent une place de premier choix dans les dressings des hommes, des femmes et des enfants.

Au fil des ans, les jeans Levi’s ne furent plus associés au travail et devinrent un élément de garde-robe porté au quotidien. Le denim est devenu lui aussi soumis aux tendances saisonnières. Ainsi on a pu voir des jeans en version pattes d’eph, moulante ou aux jambes droites.

Elle

Le style new-yorkais s’incarne dans les outfits composés de vêtements des meilleures marques américaines. Si vous êtes fan du style à la cool, de combinaisons originales et d’une touche avant-gardiste, le style de Manhattan est fait pour vous. Alliez les sweats hauts en couleur avec l’ours de Lauren avec un pantalon à carreaux rouges signé DKNY. Complétez le tout avec un gilet sans manches matelassé de Hilfiger. Trois marques typiquement américaines pour un seul et même look.

Gilet sans manches TOMMY JEANS, sweat POLO RALPH LAUREN, pantalon DKNY, écharpes rouges à carreaux, casquette NEW ERAGilet sans manches TOMMY JEANS

Sweat POLO RALPH LAUREN

Pantalon DKNY

Écharpes rouges à carreaux

Casquette NEW ERA

La mode américaine repose avant tout sur la couleur en s’opposant au chic parisien plutôt sobre. Ce qui compte ici est un brin de folie, le confort et l’extravagance. Les couleurs fluo sont les bienvenues – vous pouvez même les combiner avec les motifs de votre choix. Prenons par exemple le top jaune fluo de DKNY, les mules de même nuance, un pantalon à motifs verts et une veste bomber bleue signée Tommy Hilfiger. Deux couleurs ? Ce n’est pas assez pour un look dans le style new-yorkais. Ajoutez un sac à dos rose et un chapeau bob : le must de toute Américaine qui suit les dernières tendances.

Veste bomber TOMMY JEANS, top DKNY SPORT, pantalon TOMMY HILFIGER, sac à dos TOMMY HILFIGER, mules TOMMY JEANS, chapeau bob TOMMY JEANSVeste bomber TOMMY JEANS

Top DKNY SPORT

Pantalon TOMMY HILFIGER

Sac à dos TOMMY HILFIGER

Mules TOMMY JEANS

Chapeau bob TOMMY JEANS

Lui

Le look des joueurs de baseball s’est fortement inscrit dans le style new-yorkais. Les références aux vêtements des universités de l’Ivy League sont également vues d’un bon œil. Le cardigan de Tommy Hilfiger qui fait penser aux murs vétustes de Yale, Harvard ou Brown est la quintessence de l’ambiance des facs américaines. De nos jours, on casse volontiers les dress code rigides, n’hésitez pas à combiner des habits chics avec les survêtements signés Calvin Klein.

Veste bomber GUESS, cardigan TOMMY HILFIGER, t-shirt TOMMY JEANS, joggings CALVIN KLEIN JEANS, sneakers CALVIN KLEIN JEANS, chaussettes POLO RALPH LAUREN, écharpe TOMMY HILFIGER, lunettes de soleil POLO RALPH LAUREN, sac 2005Veste bomber GUESS

Cardigan TOMMY HILFIGER

T-shirt TOMMY JEANS

Joggings CALVIN KLEIN JEANS

Sneakers CALVIN KLEIN JEANS

Chaussettes POLO RALPH LAUREN

Écharpes TOMMY HILFIGER

Lunettes POLO RALPH LAUREN

Sac 2005

Les chaussures massives idéales pour aller à un concert de Taylor Momsen ne pouvaient pas manquer à notre liste de propositions de looks. Les rangers Tommy Jeans ont une touche rock’n’roll très new-yorkaise. Combinez-les avec un accent color blocking comme le sweat Polo Ralph Lauren, un pantalon à carreaux (!) et un gilet sans manches. N’oubliez pas la casquette, un must dans la garde-robe de tout véritable Américain.

Gilet sans manches TOMMY HILFIGER, plare POLO RALPH LAUREN, pantalon POLO RALPH LAUREN, rangers TOMMY JEANS, écharpe TOMMY HILFIGER, casquette 47 BRAND

Gilet sans manches TOMMY HILFIGER

Polaire POLO RALPH LAUREN

Pantalon POLO RALPH LAUREN

Rangers TOMMY JEANS

Écharpe TOMMY HILFIGER

Casquette 47 BRAND

Photo by Michael Stewart/Getty Images

Tendances et Astuces
Insta News